BEAUX-ARTS

Buste DUBOIS Amédée

Musée de Folklore et des Imaginaires

numéro d'inventaire : BA - FRISON B. 2.
Galerie

Photos

Description

DUBOIS Amédée (1818-1865), directeur, École de Musique, Tournai : buste
Buste à l'antique d'Amédée Dubois en plâtre patiné marbre.

Espace Roméo Dumoulin & Stella Laurent.
 

Inscriptions

Titré.

Matériaux

Techniques

Dimensions

23 x 12,8 x 10
 

Histoire

Auteur / Fabricant

FRISON Barthélemy (Tournai 1816 – Paris 1877)

Provenance géographique

Tournai

Contexte d'utilisation

Amédée Dubois, directeur de l’École de Musique, en buste à l’antique, avec son nom gravé dans le socle.
(Antoine) Amédée Henri Dubois (Tournai 10 juillet 1818 – Tournai 1er octobre 1865) est violoniste et directeur de l’École de Musique de Tournai. Il est fait chevalier des ordres de Léopold et de la Couronne de Chêne.
Élève de Charles Dubois à l’École de Musique de Tournai, il poursuit sa formation, en 1831, au Conservatoire de Bruxelles. Il est second prix de violon, en 1834, et premier, l’année suivante.
Violon solo au Casino Paganini, à Paris, il obtient une médaille, en 1841, du Cercle des Arts de Paris. Il est aussi médaillé d’or de la Société de la Grande Harmonie de Bruxelles, en 1844. Il réalise des tournées en France, Allemagne, Hollande. Le roi Guillaume III de Hollande le distingue, en 1849, de l’ordre de la Couronne de Chêne. Le 13 février 1852, il remplace Charles Moreau, comme directeur de l’École de Musique de Tournai. C’est Maurice Lenders qui lui succédera. 
Source : Commémoration du 125e anniversaire de la fondation du Conservatoire de Tournai. pp. 9 à 13.
Exécutée la première fois à l’occasion de l’inauguration de la statue de Christine de Lalaing, sur la Grand’ Place de Tournai, le 20 septembre 1863, « La princesse d’Épinoy » est une cantate, dont l’auteur est Adolphe Leray et le compositeur, Amédée Dubois. La cantate est programmée ensuite au théâtre de Tournai, en 1864, « au profit des pauvres ». 
Source : DELANGRE, Agathon. Le théâtre et l’art dramatique à Tournai. Tournai : Éd. Vasseur-Delmée, 1905. pp. 111 et 112.
Au moment de son décès, Amédée Dubois réside rue de Cologne, actuelle rue de l’Yser, à Tournai. L’artère a changé de nom suite à la défaite de l’Allemagne lors de la Première Guerre mondiale.
Barthélemy Frison rencontre une difficulté insoupçonnée pour réaliser le buste posthume d’Amédée Dubois : il le conçoit d’après des photographies, mais « aucune n’était prise de face », selon le journal Feuille de Tournay, dans son édition du 22 avril 1866.

Documentation

Bibliographie

LEFEBVRE Gaston. Biographies tournaisiennes des XIXe et XXe siècles. Tournai: Éd. Archéologie Industrielle de Tournai, 1990.